Djihad (de Ismael Saïdi), le lundi 14 novembre (13h30 public scolaire / 19h00 tout public) + débat

Le périple de trois jeunes bruxellois, de Schaerbeek à Homs en passant par Istanbul… Une pièce tragique mais aussi comique. Une intention voulue par l’auteur pour qui l’humour est un vecteur puissant pour faire passer les messages de cohésion et de fraternité. Il souligne aussi l’importance du « faire ensemble » : « le point fondamental, c’est de s’accorder sur un horizon commun : non pas ce que l’on est ensemble, mais ce que l’on souhaite faire ensemble ».

Bab Marrakech (par l’asbl Ras El Hanout), le mercredi 16 novembre à 16h00

Ismaïl Akhal travaille au Bab Marrakech, le magasin de son père situé sur la Chaussée d’Ixelles. A travers sa pièce, il raconte Bruxelles aujourd’hui, dans sa multiculturalité et ses problématiques quotidiennes : Bruxelles sans artifices, hors des discours et des enjeux politiques. Simplement le mélange naturel d’une population qui se préoccupe avant tout de savie au jour le jour.

Paysannes (par la Compagnie Buissonnière & Alvéole Théâtre), le jeudi 17 novembre à 19h00

Le parcours condensé de femmes, à partir de plusieurs récits et d’interviews, émaillé de chansons. Trois personnages : l’une est wallonne, l’autre flamande et la troisième italienne : un métissage à la belge. C’est fin, drôle et, en même temps, ça évoque des valeurs importantes sans tomber dans les clichés : le déracinement, une vision de la vie différente.

Des places gratuites sont gracieusement offertes aux locataires du Logis (plus d’informations lors des permanences).

Catégories : Actualité